Mise à jour du 03 janvier 2014

La chapelle Saint Joseph est située sur l'emplacement qui, jadis, s'appelait "la colline de Créchoux" (ou Créchaux). La pierre de Créchoux, "menhir de la montagne" était un objet de vénération chez les Gaulois.

Au sommet de cette colline, vers 1871, Mr l'abbé Clément, aidé de quelques jeunes gens et de personnes bienvaillantes de Néris, construisit de ses propres mains la petite grotte rustique qui se trouvait en bas de la chapelle.

grotte_1

De la petite grotte construite en 1871, il ne reste que l'armature en métal.

Plusieurs bienfaiteurs lui firent don des terrains situés sur cette colline, notamment les époux Raphanel. Les souscriptions et les quêtes faîtes au profit de la construction d'une chapelle en permirent la construction en 1873. L'édifice religieux ne fut complètement terminé qu'en 1894. D'autres terrains furent achetés et une route a été construite pour permettre d'y accéder , à l'époque, en voiture à cheval. La chapelle est dédiée à Saint Joseph de l'Espérance et du Bon Secours (protecteur de la famille).

chapelle st joseph

 Très belle photo de la chapelle avant l'installation de la statue de Saint Joseph à son sommet

Extrait du compte rendu du conseil municipal du 10.08.1873 :

Mr le Président communique au conseil une lettre  de Mr le Sous Préfet qui engage le conseil à donner son avis sur le projet de construction d'une chapelle au lieu dit  appelé "La Pierre de Créchou" que la fabrique de l'Eglise de Néris se propose de faire ériger sous le nom de "St Joseph de l'Espérance et du bon secours". Le  conseil, après en avoir délibéré dit ne pouvoir donner son avis quelconque, la fabrique aura pu justifier ses moyens pour l'entière exécution de ladîte construction. Pour le moment il ne se trouve pas suffisamment éclairé par les explications données par le conseil de la fabrique. 

Extrait du compte rendu du conseil municipal du 09.11.1873 :

Mr le Président a ouvert la séance et a communiqué au conseil une lettre de Mr le Sous Préfet de Montluçon, par laquelle il l'engage à appeler l'attention du conseil  1°) sur une donation faite par les époux Raphanel à la fabrique de l'Eglise de Néris d'un terrain leur appartenant pour y être construit une chapelle dédiée à St Joseph de l'Espérance et de bon secours, 2°) sur le projet de la construction de ladîte chapelle. Le conseil, après en avoir délibéré ne voit aucun inconvénient à ce que la Fabrique accepte la donation faite par Mr et Mme Raphanel ; en second lieu, il approuve le projet de construction d'une chapelle au lieu désigné dans le projet mais à la condition expresse que la Fabrique ne pourra jamais affecter soit pour la construction soit pour l'entretien de la dîte chapelle  et autres ressources que celles de quêtes et dons volontaires qui seront faits à ce sujet et que la commune ne sera jamais engagée en aucune façon ni pour le présent ni pour l'avenir.

469

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte postale de 1914.

A l'époque, la colline n'était pas boisée le point de vue était extraordinaire.

La belle statue de Saint Joseph qui surmonte l'édifice (d'une hauteur de 2,80 mètres et de 4 mètres avec le socle pour un poids de 1400 kilogrammes) était un don d'une pieuse dame habituée de Néris.

En 1901, une messe était dite tous les mercredis à 9 heures pendant la saison thermale.

En août 2003, l'Association Saint Joseph fut créée en vue de sauver la chapelle qui avait été vandalisée et était très détériorée. La nef, le coeur, les vitraux... ont été restaurés. Il est question également d'y installer une cloche qui n'a jamais été mise en place mais dont nos anciens avaient prévu l'emplacement.

La chapelle est désormais réouverte aux visiteurs depuis le 1er mai 2004.

interieur_chapelle_1

 

 

 

 

 

 

 

 

Interieur_chapelle_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous pouvons apprécier, sur ces photos, la qualité du travail de rénovation entrepris il y a déjà quelques années grâce aux bénévoles de l'association Saint Joseph de Néris. Vous pouvez adhérer à cette association. Pour tous contacts :

Association Saint Joseph - Mairie de Néris les Bains - 03310 NERIS LES BAINS

tableau_chapelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint Joseph est un lieu très agréable pour la promenade.

479

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intérieur de la chapelle (carte postale datée de 1913)

Extrait du livre "Récits et impressions sur Néris les Bains" par G. Clément (1872) :

"La Montagne de Saint Joseph

Au sud de la petite ville de Néris, s'élève une montagne qui domine toute la contrée : son pied se baigne dans les eaux limpides d'un torrent capricieux ; sous ses flancs croissent de nombreuses touffes de genèvriers ; de son sommet la vue s'étend splendide sur un vaste horizon.

Le 21 avril 1872, fête du patronage de Saint Joseph, une belle statue, venue de Metz, la ville héroïque, a été portée processionnellement au monument qui lui a été élevé sur cette montagne. Le monument est modeste, bien modeste, mais ce n'est qu'une première pierre... on a le projet de construire une chapelle précédée d'une tour, que dominera une magnifique statue de St Joseph (un chemin de Croix offrira bientôt, on l'espère, un nouvel attrait à la piété). Cette oeuvre, née sous l'inspiration du vénérable Pontife du Vatican, est placée sous le vocable de Saint Joseph de l'Espérance et de Bon Secours.

Il fait si bon espérer dans les jours d'épreuve où nous sommes..! Le secours nous est si nécessaire !

Pour les baigneurs ce sera un but de distraction pieuse... qui fera du bien à l'âme et ne laissera pas d'être utile au corps.

C'est bien haut et de difficile accès, diront quelques malades ; c'est vrai, mais c'est un lieu de pélerinage destiné à nous aider à gravir un jour la montagne sainte, et... ad alta per alta, on n'arrive sur les hauteurs que par les hauteurs. C'est de diffile accès. On va bien au château de l'Ours...

Pourquoi sous le vocable de Saint Jospeh ?

Le 8 décembre 1870 sa sainteté Pie IX, voyant les malheurs de son peuple, comprit que la colère de Dieu pesait sur le monde et que la famine se faisait grande sur toute la terre. Et dans cette extrémité, il dit à tous : allez à Joseph... je l'établis patron de l'Eglise catholique. Et obéissant au Pontife-Roi, Néris a été heureux de le proclamer son patron spécial.

Ainsi la station thermale de Néris gardera son caractère particulier et glorieux, en offrant des distractions consacrées par la piété."

470

 

 

 

 

 

 

 

img017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article "La Montagne" du 22.03.2008