15.02.1903

Répartition des prestations de 1903

Mr le maire soumet au conseil le projet suivant, dressé par la commission des chemins vicinaux pour l’emploi des prestations de 1903 :

Les chemins

1°) du Tilleul à Bourdessoulle

2°) de Landier à Beaulieu

3°) de Pérassier au bas de la Côte

4°) de Néris à Pérassier

étant ceux qui ont le plus besoin de réparations, la commission propose d’attribuer à ces chemins les prestations en nature suivantes :

1°) chemin du Tilleul à Bourdessoulle

Les Ferrières : 100 fr sur 304,50 fr

Le Tilleul, Pauline : 70 fr sur 99 fr

Côtes Rousses : 61,50 fr sur 117 fr

Les Chorles : 17,50 fr sur 67,50 fr

Soit 255 francs.

2°) chemin de Landier à Marignon

Landier : 105 fr sur 105 fr

Crebert, Beaulieu, Riaux, Les Fougerettes : 186 fr

Soit 291 francs.

3°) des Boulades à Montassiégé

Les Boulades : 80 fr

Montassiégé La Folie : 125,50 fr sur 125,50 fr

Les Ferrières : 204,50 fr sur 304,50 fr

Soit 410 francs.

4°) chemin du bas de la Côte à Pérassier

Bas de la Côte : 58,50 fr sur 58,50 fr

Pérassier : 135 fr sur 135 fr

Soit 193,50 francs.

5°) chemin de Néris à Pérassier

Les Billoux, Les Chaumes : 60 fr sur 60 fr

Cerclier : 100 fr sur 139 fr

Marcoing : 50 fr sur 75 fr

Soit 210 francs.

Et toutes les journées disponibles du bourg de Néris.

Le surplus serait employé selon les besoins sur les autres chemins vicinaux de la commune.

Le conseil, à l’unanimité, approuve cette répartition.

Mémoire DELARBEYRETTE

Mr le maire soumet au conseil un mémoire de Mr DELARBEYRETTE Pierre, maçon, demeurant à Néris pour fournitures et travaux de réparations faits aux murs de clôture des jardins de l’instituteur et des institutrices et dans la cour de l’école des filles, lequel s’élève à la somme de 374,95 francs.

Le conseil, à l’unanimité, vote le paiement de ce mémoire à prélever sur les fonds disponibles de l’exercice 1903.

Demande de dispense (réserviste)

Mr le maire soumet au conseil une demande de dispense à titre de soutien de famille formée par le sieur BRAMAT Gabriel, réserviste de la classe 1893.

Le conseil, considérant que BRAMAT est marié, père de deus enfants dont l’un est infirme, que lui-même est maladif et dans une situation peu aisée, à l’unanimité, émet un avis très favorable à la demande formée par lui.

Sapeurs Pompiers

Mr le maire expose au conseil que la réorganisation de la subdivision des sapeurs pompiers et l’entrée de 10 nouveaux membres nécessitent des frais indispensable d’habillement.

Il a fait préparer un état de dépenses à ce sujet.

L’habillement et la transformation des tuniques, d’après cet état, s’élève à la somme de 668 francs.

Il fait connaître au conseil que cette dépense est inévitable si l’on veut avoir une subdivision convenable. Cette dépense étant trop élevée pour le paiement sur un seul exercice, il propose au conseil de la répartir en trois annuités payables en 1903, 1904 et 1905. Les fournisseurs acceptent cette combinaison.

Le conseil, après en avoir délibéré, à l’unanimité, autorise le maire à faire le nécessaire en cette circonstance et vote la somme de 668 francs, payable en 3 annuités sur les exercices 1903, 1904 et 1905.

Cimetière

Mr le maire expose au conseil que des os sont fréquemment découverts dans le cimetière par les fouilles nouvelles. Le plus souvent, ces ossements ne sont reconnus et réclamés par aucune famille.

Il est de nécessité absolue de les enfouir avant l’enterrement et pour cela il demande au conseil de vouloir bien l’autoriser à prendre des mesures dans ce but, et à voter une somme pour les frais qu’elles pourraient occasionner.

Le conseil, après en avoir délibéré, décide qu’une somme de 40 francs sera allouée chaque année au fossoyeur, à charge pour lui d’enfouir ces os non réclamés aux endroits les plus propices.